Total : 2601
En attente : 27

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (781)
Entre hommes (198)
Entre femmes (62)
Transexuelle (69)
Premiere fois (219)
A plusieurs (768)
Jeune adulte (119)
Mature (57)
Soumis,soumise (242)
Inclassable (113)

Je suis devenue une salope 2
BAISEE PAR LA BELLE QUEUE DE KAMEL
femmes dépravées
clairière
elle en veut encore plus !













Je suis devenue une salope 2

Ecrit par Lili la perverse
Parue le 04 mai 2019
Il y a 5 commentaires pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 1086 fois | Cette histoire erotique a une note de : 15.0001/20

Noter ce récit erotique !


Avec mon maître, nous sommes dans un bar pour trouver une pute, car il veut que je baise avec une fille, ce sera ma première fois, car je n’ai jamais accepté avec mes anciens copains, mais pour lui, je suis prête à tout. Le bar où nous sommes allés est pratiquement vide et fermera sous peu. Déçu qu’il n’y ait pas de fille, mon maître me plaque sur un mur et relève ma jupe afin de me fister la chatte dans le bar, mais une fille sortant de nulle part s'approche et enfonce sa main dans ma chatte déjà trempée d’excitation, elle me ramone sans aucune douceur et je gicle à plusieurs reprises sur le plancher du bar.

Elle me dit : Tu aimes ça hein? sale pute? je vais te fister le cul avec mon autre main, tu vas adorer ça petite salope!

Sa deuxieme main pénètre mon cul à sec, j’ai mal, mais je veux l'avoir bien profond, j'agite mon petit cul pour faciliter le passage. Ses deux mains sont maintenant en moi et font un va et vient, c’est si bon et si douloureux que je ne peux m’empêcher de crier.

On l’invite chez mon maître, on se déshabille, elle se met à quatre pattes et elle lui demande de l’enculer, il frotte sa queue sur son trou, il pousse tranquillement, elle semble souffrir. Mon maître m’ordonne de lui lécher la chatte, je me place sous elle, je lui écarte les lèvres et lui lèche la vulve, ça goûte sucré-amer, j’aime ça, je la dévore, ma langue fouille son vagin, elle gémit et mon maître grogne en rentrant plus profondément sa queue dans son cul, il accélère en lui donnant de violentes claques sur les fesses.

Il l’empoigne par les cheveux se retire de son cul et il la pousse brutalement sur son lit. Il se retourne vers moi et il enfonce sa bite dans ma bouche, ce n’est pas du tout une fellation, il me fourre littéralement la bouche. Il me donne des coups de bite, allant jusqu’au au fond de ma gorge, je bave ça me fait oublier le goût du cul de la fille que je soupçonne pas fraîchement lavé, de la salive et des larmes coulent sur mon visage, mon maître continue d’enfoncer sa queue profondément dans ma gorge en pinçant mon nez et en restant enfoncé longtemps dans ma gorge.

C’est dégradant, mais je suis tellement excitée que je m’exécute lorsque il me demande de lécher le cul de la fille, elle s’assoit sur mon visage et je lui lèche la raie et le cul, ça me dégoûte, mais je ne peux m’arrêter mon maître me punirait devant elle. Il est debout face à elle, il lui défonce la gorge jusqu’à ce qu’il explose au fond de sa gorge, elle a du sperme qui coule sur ses lèvres, mon maître m’attrape par le cou en me traitant de sale lesbienne et il me force à la frencher. Ma langue a le goût de son cul pas propre et je suis excitée de lui faire goûter. Je passe ma main sur sa chatte trempée et je tente d’y rentrer ma main complètement et j’y arrive sans aucune difficulté, c’est doux et chaud, je la baise à coups de poing jusqu’à ce qu’elle gicle. Aucun doute, elle est une vraie salope. Mon maître me traite de pute, de lesbienne et de traînée, je sais qu’il a raison. J’ai adoré lécher la chatte de cette fille, je l’aurais fister pendant des heures si mon maître nous aurait pas demandé de nous placer côte à côte à quatre pattes. Sa queue est à nouveau dure et et il nous fourre à tour de rôle, tantôt dans le cul, tantôt dans la chatte, lorsqu’il est en moi, il l’a sodomise avec une bouteille de bière vide et vice-versa. Je ne sais plus dans quel trou il me fourre, ni même s’il me fourre avec sa queue ou la bouteille.

Puis, il se place debout devant nous en nous traitant de sales putes lesbiennes. Elle lui lèche les couilles pendant que j’aspire son gland et je suce sa queue, il se retire de ma bouche et se branle au dessus de nos visages puis il nous arrose de tout son foutre.

J’ai adoré cette soirée! Je fais confiance à mon maître, il me dit que dans quelques jours, il va me vendre comme une pute a deux hommes, cette idée me répugne, mais elle m’excite, je vais prouver à mon maître que je suis une vraie salope.

À suivre.



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'2222111.ru

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


2222111.ru vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !



Online porn video at mobile phone