Total : 2660
En attente : 1

Sexe
Soumis
Mature


Histoires par auteur

Hetero (787)
Entre hommes (199)
Entre femmes (63)
Transexuelle (69)
Premiere fois (225)
A plusieurs (774)
Jeune adulte (119)
Mature (60)
Soumis,soumise (250)
Inclassable (115)

une salope
une salope
ORGASME FABULEUX AVEC UNE BANANE
la veuve
Bernadette encor !













Salope à nouveau - Suite

Ecrit par Tripatrois
Parue le 10 mars 2013
Il y a 1 commentaire pour cette histoire


Cette histoire érotique a été lue 4130 fois | Cette histoire erotique a une note de : 9/20

Noter ce récit erotique !


Suite de l’histoire « Salope à nouveau »

Je rencontrais mes nouveaux amis à la salle à manger de l’hôtel pour le petit déjeuner avant d’assister à la troisième journée du colloque. En m’assoyant avec eux à la table, j’ai rapidement brisé la glace pour tâter le pouls de tous.
- Bien dormi les gars?
- Oui, répondirent-ils pratiquement en chœur.
- Ta femme a bien dormi ? Osa le plus « courageux » du groupe.
- Parfaitement bien. Elle m’a fait un superbe sourire ce matin avant que je quitte.

La pression sembla baisser. Je les ai rapidement avisé que nous étions des adultes consentants et que tout avait été voulu de sa part. Comme nous étions dans une section plus tranquille du restaurant, je leur ai expliqué notre passé de partouzeurs et ne faisant état que des grandes lignes. Je ne sentais aucun jugement de leur part, mais beaucoup de curiosité. De fil en aiguille, les confidences sont venus et 2 d’entres eux avaient déjà eu ce genre d’expérience. Ils me bombardèrent tout de même de questions auxquels j’acceptais de répondre. Acceptais-elle d’autres femmes (non), voulais-t-elle voir les gars se toucher ou plus (surtout pas), sur quelle fréquence elle faisait ça, etc. Nous sommes arrivés un peu en retard à la première conférence de la journée, mais ils avaient un bon portait de notre couple. Maintenant je pouvais confirmer sans problème qu’ils avaient adorés leur soirée et que malgré les actes vécus, ils ne considéraient pas ma femme comme une trainée, mais comme une amoureuse de la bite. Et c’est exactement ce qu’elle était au lit.

À la pause du diner, je suis allé chercher ma femme à la chambre pour la conduire au centre d’achats tout près pour qu’elle passe la journée.
- As-tu vu les gars ?
- Oui, nous avons déjeuné ensemble au resto de l’hôtel.

Ses joues devinrent rouges et je la rassurais aussitôt des conversations que nous avions eus. Elle pouvait être tranquille, ils avaient trippé et ils me considéraient chanceux d’avoir une femme aussi chaude. Le hasard fit bien les choses, en la laissant au centre d’achats, nous avons croisé 2 des gars qui vinrent nous saluer et échanger quelques mots.
- Bien dormi, lui demanda l’un d’eux.
- Très bien, je ne sais pas pourquoi, mais j’étais vidé, répondit-elle avec un sourire.
- Nous aussi, lança l’autre.

Éclats de rire de tous, la tension partit aussitôt et ma femme s’en trouva rassurée. Je l’embrassais tendrement et elle me souffla à l’oreille qu’elle était prête à rejouer aux cartes ce soir. Alors là c’était confirmé, elle avait adoré son gang bang. Quel bonheur!

Nous sommes retournés au colloque pour terminer la journée et nous nous sommes revus avant de retournés à nos chambres. Comme c’était le dernier soir du colloque, il y avait un banquet pour le souper auquel je ne mettais pas inscrit. Les autres gars y étaient inscrits et ce devait d’y être. Le souper était prévu pour 18h. Nous sommes allés prendre un apéro dans la chambre d’un des gars. Un mentionna que ma chambre était plus grande avec le petit salon, mais je préférais aller dans une autre chambre, devant leur proposé un plan. En arrivant à la chambre et une fois que tous furent servis, je pris la parole.
- Je ne voulais pas vous en parler et voir comment les choses allaient se passer, mais comme vous avez le banquet ce soir, je dois vérifier votre agenda pour l’après-banquet.

J’avais l’attention de tous.
- Ma femme, désolé, ma pute a adoré sa soirée d’hier et ce matin elle m’a demandé si elle pouvait rejouer aux cartes ce soir.
- Wow, tu es sur de ce qu’elle a dit?
- Elle me l’a répété ce midi.
- Ah, c’est ça qu’elle t’a dit à l’oreille.
- Exactement. Bref, elle est partante.
- Et toi, tu vis bien avec ça.
- J’aime ma femme, mais quand elle se comporte en chienne au lit, je l’aime encore plus. Ça peut vous paraître bizarre, mais c’est comme ça. Je la trouve belle quand elle suce et quand elle se fait baiser. J’aime lui venir dans la face, mais plus il y a de sperme, mieux c’est.
- Moi je suis partant.
- Moi aussi.

Histoire longue courte, la discussion fut courte et tous voulait se refaire ma truie. Le plan de match fut lancé. Certains voulaient sauter le banquet, mais comme les activités étaient payées par leur employeur, il fut convenu que tous iraient et qu’ils viendraient à la chambre par la suite. L’activité était supposée se terminer à 21h maximum, ce qui me laissait le temps d’aller souper avec ma femme et de revenir à l’hôtel à l’heure prévue. Je retournais à ma chambre avec l’intention de ne rien dire à ma femme, préférant lui faire la surprise.

En arrivant à la chambre, elle me demanda le programme de la soirée, avec je crois, un certain espoir dans les yeux. Je lui dis que les autres étaient attendus au banquet et qu’il y avait une soirée par la suite, ce qui était faux. N’ayant pas pris le banquet, nous pouvions aller à la salle à compter de 21h30, ce qui nous laissait le temps d’aller souper avant sans être pressé par le temps. Je vis une petite déception dans son visage sans plus. Elle se fit câline et ne voulant pas perdre mes énergies préférant les garder pour plus tard, je prétextais un léger mal de tête, probablement à cause du fait que j’avais faim. Je lui ai mentionné qu’en revenant à la chambre, je lui ferais un petit massage coquin. Elle accepta et se prépara pour le souper.

Le souper fut agréable et je devais me faire violence pour ne pas regarder ma montre aux 5 minutes, attendant impatiemment son prochain gang bang. Finalement, nous furent de retour à la chambre juste un peu avant 21h. En traversant le hall, j’ai vu un des gars passé et j’ai juste eu le temps de lui faire signe de ne rien dire, mon épouse ne l’ayant pas vu. Je lui fis signe d’attendre 5 minutes de la main. Il me fit un sourire et je compris que les autres étaient également fin prêt. Je montai à la chambre et pris mon temps, ne voulant pas sauter sur ma femme immédiatement. Néanmoins, je décidai de la chauffer un peu.
- Pas trop déçu que ce soit seulement moi ?
- Ben non voyons, tu sais que je t’adore.
- Oui, mais ce matin et ce midi tu voulais te faire baiser en gang.
- J’avoue que j’ai aimé ça, mais ce n’était pas une obligation.
- En tout cas, je peux te dire que les gars on vraiment trippé. Ils t’ont trouvés très bonne pute.
- Ha oui, fit-elle faussement surprise.
- Tu le sais, et tes grosses boules de pute ont encore eu un succès. En passant, est-ce qu’on va à la soirée ou tu veux te faire mettre comme une truie ?
- J’aimerais que tu me baises par tous les trous mon salop.

Elle commençait à être excitée et le « timing » semblait être parfait. Je commençais à la tripoter par-dessus ses vêtements lorsqu’on cogna à la porte de la chambre. Je lui fis un sourire en lui disant « Surprise ma belle pute. ». Je me dirigeais vers la porte en lui disant qu’elle était mieux d’être vache. Elle souri en me disant de ne pas m’inquiétée car c’est ce qu’elle était. Je suis allé ouvrir la porte et les 4 étaient tous là, un grand sourire aux lèvres avec une pointe de nervosité. Ils entrèrent rapidement et se dirigèrent vers le salon. Ma femme était là. Je l’a sentait nerveuse comme à chaque fois, juste avant que ça débute. Je me suis approché d’elle et lui fourra ma langue dans la bouche en lui pognant le sein droit avec beaucoup de vigueur. Elle fit un HUMMMMM et les autres s’approchèrent lui plaçant des mains un peu partout. Rapidement, on commença è lui enlever ses vêtements en même temps que les nôtres. Ses mains se promenaient d’une queue à l’autre. Elle fut dirigée vers le lit et enleva elle-même le peu de vêtements qui lui restait.
- Dire que tu voulais un massage, lui-dis-je. Pas trop déçu grosse vache?
- Non, mais avec 10 mains ça serait parfait. J’ai acheté de l’huile à massage après-midi.
- Moi je suis partant.
- Moi aussi.

Tous voulaient la toucher. Je suis allé chercher des serviettes dans la salle de bain et j’en ai vu plus que la normale.
- C’est quoi tout ça ? lui demandais-je.
- En allant à la piscine cet après-midi, j’en ai monté trois, prévoyant utiliser l’huile. Je ne voulais pas trop cochonner le lit.
- Une vraie salope, dis-je aux autres. Elle pense à tout.

Elle se coucha sur le lit après avoir sorti l’huile. 10 mains on commencé à la masser un peu partout. Elle était couchée sur le ventre et se laissait faire, appréciant les mains qui la parcouraient. Les queues étaient bien dures et elle le savait. Après quelques minutes, elle se tourna sur le dos et le massage continua de plus belle. Elle voyait les queues bandées et les regardaient avec envie.
- Mets-toi à quatre pattes maudite chienne, lui demanda un des gars.
- Ha oui, tu vas être belle pis on va te fourrer des doigts.

Elle se plaça rapidement en position et nous avons commencé à lui manger le cul et la plote en lui poignant ses grosses boules. Après que tous l’ai bien bouffé, des doigts lui fourraient la plote. Je lui mis aussi un doigt dans le cul en disant aux gars de ne pas se gêner aussi. Elle fut ainsi tripoter pendant une bonne dizaine de minutes, ayant des doigts dans la chatte et dans le cul, les seins et le corps huileux. Elle n’en pouvait plus et voulait des queues.
- Je veux vos queues, je veux vous sucer.
- Pas de problème ma belle, tu vas en avoir pour ton argent.
- On a fait nos commissions et on a tous des condoms.
- Tu vas tellement te faire baiser comme une salope de pute.

Elle s’agenouilla et on se plaça au tour d’elle. Elle nous suça à tour de rôle en nous masturbant au travers le tout.
- C’est vraiment une bonne pute ta femme.
- Oui, elle aime vraiment ça manger des queues.
- Et avaler le sperme aussi.
- On devrait lui faire boire le sperme dans un verre.
- Non, pas ça, dit-elle. J’aime trop ça dans la face.

Les insultes étaient maintenant reparties de plus belle pour notre bonheur à tous. Entre deux queues, elle prit son souffle et dit :
- Ce soir j’aimerais ça que vous veniez en même temps.
- On va essayer ma belle.
- Non. J’aimerais vraiment ça. Une bonne douche de sperme dans la face. S’il vous plaît.
- Tu parles d’une vache, elle le demande en plus.
- Les gars, ont va se forcer ce soir.
- La deuxième fois vous viendrait où vous voulez, mais la première décharge, c’est pour ma face de pute. Tous en même temps mes salops.

Et elle recommença à sucer. On l’apporta à nouveau sur le lit et la valse des bites dans son vagin commença. Elle râlait et haletait, mais tenait le coup comme une championne. Elle me demanda comme la veille de la prendre par le cul ce que je fis avec grand plaisir. Cependant, pour la première fois de ma vie, je voulais que les autres profitent de son anus. Je lui dis à l’oreille que ce soir, son cul serait baisé par tous. Elle me regarda voulant s’assurer que je le voulais vraiment (ça c’est de l’amour) et elle vit par mon sourire que j’étais plus que d’accord. Je voulais vivre la sensation d’être dans sa chatte quand une bite l’a fourrait par le cul.

La nouvelle fut accueillie avec joie. Pendant près d’une demi-heure, tous ont visité son cul en l’insultant de plus belle. J’ai vraiment aimé sentir les bites aller et venir dans son cul pendant que je lui remplissais la plote avec la mienne. Le plus gros avantage d’un gang bang pour une bonne vache comme la mienne est que quand un des gars est près d’éjaculer, il laisse la place à un autre. Pour sa part, la pute ne manque jamais de queue, elle ne voit donc pas la différence. Elle commença à monter des signes de fatigue et je lui demandais si elle voulait du jus.
- Oui, je veux du sperme plein la face.
- Les gars, préparez-vous, la pute veut du jus de couilles.
- Moi je suis prêt, je vous attends.
- Ça ne sera pas long.

Les gars se masturbaient pendant qu’elle se plaçait à genoux en bonne videuse de couilles. Elle suçait ceux qui le voulaient bien et les gars se synchronisés pour sa douche de sperme. 2 gars se sont rapprochés, montrant qu’ils étaient prêts de l’orgasme.
- Avoyez, je ne pourrais plus tenir longtemps.
- Je suis proche.
- Moi aussi.
- En même temps mes cochons, je veux votre jus.

En disant cela, le premier éjacula suivi du second. Un troisième lui vint dans la face pendant que le quatrième commençait aussi à venir. J’ai fermé la marche en lui crachant mon sperme directement dans la sa bouche grande ouverte. À peine le premier avait fini d’éjaculer, j’avais commencé à mon tour. Comme timing, c’était parfait. Elle avala le sperme à grandes gorgés pour notre plus grand plaisir à tous et visiblement au sien également.
- C’est vraiment beau une femme avec la face plein de sperme.
- C’est vrai. Je trouvais ça un peu spécial dans les films de cul, mais en vrai, c’est superbe.
- Et en plus, la pute aime ça.
- J’adore. C’est tellement chaud et bon. L’essayer c’est l’adopter.
- Aimes-tu aussi te faire venir dessus, demanda un des gars.
- Oui, mais je préfère dans la face. Quoiqu’à genoux c’est super. Ce que je ne peux pas avaler me coule sur les seins. C’est bon.
- T’as vraiment des belles grosses boules.

Elle les prit dans ses mains et les brassa de haut en bas. Elle aimait vraiment l’effet des ses boules sur les gars. On ria de bon cœur et son deuxième gang bang était déjà chose du passé. Il était maintenant 22h30 et elle s’était fait baisée plus d’une heure. Elle se leva et se dirigea vers la salle de bain. Les gars ont commencés à s’habiller et on quitté la chambre un après l’autre en l’a saluant. Elle sorti de la salle de bain, le corps luisant d’huile et le visage propre de semence. Elle prit son vibrateur et me regarda;
- As-tu envie de pisser ?

Je lui souri en lui disant que oui. La finale fut la même que la veille sauf que cette fois, je crois qu’elle a avalé un peu de pisse. Une fois son orgasme consommé, nous nous sommes lavés.
- On aurait du les garder, ça aurait fait plus de pisse pour toi.
- On verra demain mon cochon.
- T’es sérieuse ?
- On verra.

Décidément, elle commençait à me surprendre de plus en plus.



Cette histoire est la propriété de son auteur : ne la copiez pas pour l'afficher sur un site autre qu'2222111.ru

Ajoutez un commentaire pour cette histoire erotique:


Pseudo (*):


       Votre commentaire sur cette histoire(*):




Les champs marqués d'une étoile (*) sont indispensables.



Envie de voir vos écrits publiés?


2222111.ru vous donne la possibilité de les faire partager !

Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le formulaire pour envoyer votre histoire érotique!

A vos plumes !


Envie de laisser un commentaire sur le site? Une idée d'amélioration?

Faites le sur notre livre d'or !



Online porn video at mobile phone